Radiologie diagnostique

Description du programme

Le programme de radiologie diagnostique de l’Université de Montréal est un programme agréé par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC). Au terme d’un programme d’études stimulant de cinq ans, les résidents sont alors candidats à l’examen de spécialité du CRMCC et obtiennent un diplôme d’études spécialisées (DES) en radiologie diagnostique de l’Université de Montréal.

Le programme de formation en radiologie diagnostique a pour but de former des radiologues compétents et conscients de leur rôle au sein de l’équipe médicale dans la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies. L’expertise médicale est au centre de la formation et est accompagnée des compétences transversales (CanMeds).

Appuyé par un comité de programme dévoué et une équipe professorale dynamique de plus de 100 radiologues répartis sur cinq sites à la grandeur de l’Île de Montréal, le programme permet au médecin qui y est inscrit d’acquérir une formation complète dans tous les secteurs de la radiologie diagnostique, une spécialité centrée sur le patient, autant du point de vue diagnostique que thérapeutique.

Nos forces

  • Milieux de formation variés : plusieurs sites de formation, d’expertise complémentaire, accessibles facilement, avec plateaux techniques de pointe
  • Environnement et exposition médicale d’une métropole : variété de cas incomparable
  • Vaste équipe professorale, technologique et cléricale avec opportunités d’apprentissage multisource : vous faites partie de l’équipe!
  • Enseignement contact journalier avec les patrons : prise de responsabilité progressive selon le niveau : nous formons nos futurs collègues!
  • Cursus académiques exhaustif et organisé
  • Opportunités de recherche clinique et fondamentale
  • Stages à options qui permettent d’explorer des pratiques diverses, selon les intérêts de chacun, localement ainsi qu’à l’international
  • Agrément complet du Collège Royal des Médecins et Chirurgiens du Canada
  • Montréal est une ville étudiante fantastique nommée en 2019 comme la « Meilleure ville étudiante au Monde » par le palmarès QS Best Student Cities. La ville est abordable, accueillante et stimulante; il est facile de s’y déplacer et elle regorge d’offres culturelles, artistiques, sportives, culinaires et de plein air!

Équipe

Directrice du programme de radiologie
Dre Isabelle Trop
Téléphone : 514 890-8450

Directrice adjointe du programme de radiologie
Dre Danielle Gilbert
Téléphone : 514 338-2130

Responsable des programmes de fellowship
Dr François Guilbert
Pour info: Courriel

Secrétaire universitaire
Secrétariat RROMN
Téléphone : 514 343-5855

Secrétaire du programme
Mme Jacynthe Pellerin
Téléphone : 514 890-8000, poste 25875
Fax : 514-412-7547

Responsable de l’enseignement de la radiologie à l’externat
Dre Miriam Bambonye

 

Procédure d’admission

L’admission au sein du programme de radiologie diagnostique se fait via le CARMS. La demande d’admission complétée selon les normes de l’Université de Montréal est étudiée par le comité d’admission en radiologie diagnostique. Les candidats ayant démontré un intérêt pour la radiologie diagnostique et dont le dossier académique est jugé compétitif seront convoqués à l’entrevue. La qualité du dossier académique, le CV du candidat, la performance lors de l’entrevue, de même que le contenu de ses lettres d’appui seront pris en compte lors du processus de sélection. Les candidats diplômés hors du Canada et des États-Unis ne sont admissibles que s’ils détiennent une équivalence du diplôme du Collège des médecins du Québec et sont déjà inscrits au Québec dans le contingent régulier ou dans le contingent particulier.

Pour une deuxième année, les entrevues seront exclusivement en format virtuel en 2022. L’expérience de 2021 a été positive et nous sommes confiants que le processus sera de nouveau réussi pour 2022. Le processus d’entrevue permet aux candidats de découvrir notre programme, d’interagir avec des résidents, et permet également aux membres du comité d’admission d’évaluer les candidats de façon équitable et juste.

Le comité d’admission maintient également de nouveau cette année l’utilisation du test CASPER (Altus suite) aux exigences des documents à soumettre dans la demande d’admission au programme. L’examen CASPerMD est un outil d’évaluation en ligne utilisé dans le processus de sélection de plusieurs programmes d’études en sciences de la santé. Il permet d’évaluer les compétences transversales des candidats de façon objective et fiable.

Quelques informations pratiques à propos du test CASPerMD:

  • Vous pouvez faire l’examen en français ou en anglais.
    • En français, sélectionner la catégorie « Études médicales postdoctorales – R1 tour », le titre de l’examen est « CSP-20201F- Études médicales postdoctorales », puis il faut demander d’envoyer les résultats à « Le service canadien de jumelage des résidents (CARMS) ».
      • L’examen est offert uniquement le 9 janvier 2022 à 14h.
    • En anglais, sélectionner la catégorie « Post-graduate medical education R-1 match », le titre de l’examen est « CSP-20201 – Postgraduate Medical Education », puis il faut demander d’envoyer les résultats à « Canadian Resident Matching Service ».
      • Les dates offertes pour l’examen sont les suivantes: 9 décembre 2021 à 20h, 5 janvier 2022 à 20h et 9 janvier 2022 à 14h.

Par ailleurs, les candidats dont la langue maternelle n’est pas le français et qui ont complété leurs études pré-universitaires (secondaire, lycée, collégial) et universitaires dans une autre langue que le français doivent fournir la preuve d’un niveau minimal de connaissances du français. À cette fin, le Test de Français International (TFI, disponible auprès du réseau Educational Testing Service ETS) est utilisé; un score minimal de 860/990 à ce test est requis. Les candidats québécois peuvent être exemptés de cette exigence en soumettant la preuve de réussite des examens de français de niveau Secondaire 4 ou 5 lors des examens du Ministère chargé de l’éducation.

Les deux formulaires d’appui demandés pour toute demande d’admission peuvent être complétés en anglais ou en français. Ils ne peuvent provenir de médecins résidents ni fellows. Chaque formulaire doit inclure comme information à quel titre ces répondants vous connaissent (contexte de l’interaction, relation, durée). Le comité privilégie les commentaires de médecins qui ont supervisé de façon significative le candidat (plutôt que provenant obligatoirement de radiologistes). Voici le lien pour le formulaire d’appui : https://radiologie.umontreal.ca/wp-content/uploads/sites/25/2020/11/Formulaire_Appui_Candidat_FR_Nov2020.pdf.

La lettre de motivation de chaque candidat doit être rédigée en français, longueur maximale de 400 mots.

Cursus du programme

Pendant leurs 5 ans de formation, les résidents vont dans les cinq milieux de formation du programme afin d’être exposés à tous les types de pathologies et de population.

Les centres de formation sont :

  • CHU – Sainte-Justine (HSJ)
  • Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)
  • Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal (HSC)
  • Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR)
  • Institut de Cardiologie de Montréal (ICM)

L’approche pédagogique préconisée à l’Université de Montréal est basée sur une trajectoire d’acquisition de compétences. Les objectifs sont séparés en deux niveaux, soit le juniorat (niveau à atteindre à la fin du R3) et le seniorat (niveau à atteindre à la fin du R5).

Cursus type d’un résident du programme de radiologie

Ce cursus est en cours de révision étant donné la transition de la spécialité vers l’Approche Par Compétences (Competency by Design – CBD), à partir de juillet 2022.

 

RÉSIDENCE I

La première année de résidence comprend plusieurs périodes de formation dans des spécialités médicales et chirurgicales. Traditionnellement, les R1 du programme faisaient des stages d’une période dans chacun des stages suivants:

  • Pneumologie, Gastro-entérologie, Neurologie, Gynéco-obstétrique, Radio-oncologie, Urgence pédiatrique, Urgence adulte, Chirurgie générale (stage de nuit), Chirurgie hépato-biliaire, Neurochirurgie, Orthopédie.

La composition des stages cliniques sera revue dans les prochains mois, fort probablement à la baisse.

Pendant l’année R1, le résident effectue aussi des stages propres à la radiologie. Cette période lui permet de se familiariser avec le système d’archivage des images (PACS), le système d’information radiologique (RIS) et la dictée en reconnaissance vocale. Les 5 premiers stages en radiologie permettent une exposition aux pathologies aigües et fréquentes des secteurs diagnostiques principaux : thorax, neuro, abdo, musculo-squelettique et échographie. Pendant cette formation, les résidents se familiarisent aussi graduellement avec la garde, bénéficiant toujours d’une structure pyramidale avec responsabilités croissantes. Aucune garde autonome n’est prévue avant la fin de ce stade de résidence.

Un accès informatique à toutes les données médicales existe dans tous les sites de formation.

 

RÉSIDENCE II-III-IV-V

À partir du niveau R2 et au cours des 4 années de formation en radiologie, les résidents effectuent les stages obligatoires suivants, avec un cursus basé sur une approche par système.

Tout comme l’année R1, ces années R2-3-4-5 seront revues pour répondre aux exigences et profiter des opportunités d’amélioration apportées par la transition en CPC de la radiologie.

Traditionnellement, le cursus du résident de radiologie comprend les stages suivants:

  • 7 périodes en imagerie musculo-squelettique (incluant 1 période de formation en échographie) (R1-2-3-4-5)
  • 6 périodes en neuroradiologie (R1-2-3-4-5)
  • 6 périodes en imagerie cardio-thoracique (R1-2-3-4-5)
  • 11 périodes d’imagerie abdominale (R1-2-3-4-5)
  • 4 périodes en radiologie pédiatrique (R4-5)
  • 2 périodes en imagerie obstétricale (R4-5)
  • 4 périodes d’imagerie mammaire (R3-4-5)
  • 6 périodes en imagerie vasculaire et intervention, soit 2 périodes de Doppler, 2 périodes d’interventions non-vasculaires et 2 périodes d’angio-intervention (R2-3-4-5)
  • 1 période de médecine nucléaire (R2-3-4)

Tous les stages intègrent l’ensemble des modalités, incluant les rayons-X (graphie) simples, la fluoroscopie, l’échographie, la tomodensitométrie et la résonance magnétique, et la majorité des stages incluent aussi des gestes interventionnels.

Pour des raisons pratiques, des stages concentrés sur les modalités de graphie simple, d’échographie et de médecine nucléaire sont aussi offerts.

Pour les stages à option (qui totalisent six périodes au cours de la résidence), diverses possibilités sont offertes aux résidents du programme. En plus de pouvoir choisir parmi tous les stages de radiologie offerts à l’Université de Montréal, ils peuvent effectuer :

  • Le stage de corrélation radio/pathologique offert par l’American Institute for Radiologic Pathology (AIRP) à Washington (frais d’inscription couvert par le programme)
  • Au choix des résidents seniors, des stages dans le réseau de l’Université de Montréal axés sur l’acquisition d’habiletés spécifiques, selon les besoins exprimés (exemple : stage de graphie, stage de dépistage mammographique)
  • Des stages dans des hôpitaux québécois non universitaires, incluant en clinique de radiologie
  • Des stages de recherche
  • Des stages de formation en pédagogie
  • Des stages dans des milieux hors Québec ou à l’extérieur de la province
  • Pour les résidents finissants : un stage d’étude en préparation des examens du Collège Royal

Activités académiques

Diverses activités de formation ont lieu tout au long de la résidence, dans les milieux de formation et selon un cursus académique établi. Ce cursus comprend des cours didactiques, des séances de simulation, des journées de professeurs invités, ainsi que des examens formatifs offerts annuellement et qui permettent aux résidents d’évaluer leur progression en résidence.

Sur les sites de formation

  • Séances de discussion journalières
  • Clubs de lecture (Journal Club)
  • Présentations de cas
  • Retours sur les cas de garde
  • Réunions interdisciplinaires
  • Réunions d’évaluation de l’Acte médical

Cursus académique

Selon niveau de résidence (cours donnés aux résidents)

R1 : cours d’anatomie, accès à une banque de cours de la faculté de médecine. Un bootcamp d’une semaine avant de commencer les stages radiologiques est aussi organisé annuellement.

R2-R3-R4 : cours magistraux (deux jours par mois)
Grille de cours élaborée, couvrant tous les secteurs de la radiologie avec programme articulé sur une période de 2-3 ans.

R5 : 10-15 séances de discussion préparées spécifiquement en vue de pratique pour l’examen de certification du Collège Royal.

Au cours de la résidence

Cours de physique : 4 blocs de 5-6 jours répartis sur 4 ans (R1 à R4)
Cours de recherche : 2 blocs (cursus junior, cursus senior; 2-3 jours chacun)
Activités de simulation : 6-7 activités réparties sur 5 ans (1 programme minimum par année de résidence)
Cours d’éthique : 2 activités réparties sur 2 ans (R4-R5), avec cursus spécifique aussi du vice-décanat (résidents juniors)
Programme de professeurs invités : 4 annuellement, avec 1-2 journées de présentations et discussions de cas à chaque session. Ce programme est conjoint avec l’Université McGill.

Des évaluations formatives sont aussi programmées au cours de la résidence (R2 à R5) afin de bien préparer les candidats aux examens finaux du Collège et à la pratique :

  • ECOS deux fois par an (niveau R2 : une fois, au printemps)
  • Pratique d’examen oral annuellement
  • Examen écrit de l’American College of Radiology (ACR) annuellement (frais couvert par le programme)

Recherche/Audit

La direction de programme veut supporter les résidents dans la réalisation d’au moins un projet de recherche ou un projet d’évaluation de la qualité de l’acte (audit), pouvant mener à une présentation et/ou rédaction d’articles pour soumission à un congrès et/ou une revue scientifique. Une liste de chercheurs disponibles (radiologues, informaticiens, ingénieurs biomédicaux, etc.) pour superviser les résidents est disponible.

Afin de mener à bien leur projet au cours de la résidence, les résidents peuvent, en plus des stages à option en recherche disponibles, prendre jusqu’à 15 jours ouvrables pendant leurs divers stages afin de réaliser leurs travaux d’érudition.

Congrès

Au cours de la résidence, les résidents sont encouragés à assister aux congrès annuels de radiologie québécois et canadiens (congrès de la Société de radiologie du Québec (SRQ) ainsi que de l’Association canadienne des radiologistes (CAR)). Les frais d’inscription à ces congrès sont couverts par le programme.

Pour les résidents juniors, les frais d’inscription au congrès « Preparing for call », offert par l’Université d’Ottawa, sont payés par le programme.

De plus, un résident peut recevoir une subvention de 1000 $ au cours de la résidence pour assister à un congrès scientifique s’il y présente un exhibit scientifique et/ou éducatif ou y donne une présentation orale.

Programme de soutien par les pairs

Le programme de radiologie est soucieux du bien-être des résidents tout au cours de leur formation. Un comité de bien-être a été mis sur pied en 2018, dirigé par des résidents de chacune des cohortes. Le comité organise des activités régulières pour tous les résidents du programme, et bénéficie aussi de 2 journées complètes annuellement, prévues à même le cursus académique, pour proposer des activités selon les désirs exprimés par les résidents. La traditionnelle session de bienvenue pour les nouveaux résidents R1 a lieu chaque été dans le cadre de ces activités de bien-être et est toujours un grand succès.

Résidents du programme 2020-2021

Le groupe de résidents du programme de radiologie est composé de résidents qui proviennent des 4 facultés de médecine du Québec, ainsi que de candidats de l’Ontario et de l’international.

Résidents I

  • Maxime Bouthillier
  • David Camirand
  • Janic Ducharme
  • Kiana Lebel
  • John Marinos
  • François Michaud
  • Yvan Olivier Ngueliapi
  • Li Xin Zhang

Résidents II

  • Julien Bejjani
  • Pamela Boustros
  • Houssam Darabid
  • Samuel Deschamps
  • Lynda Khadi
  • Michele Khayat
  • Pierre-Loup Mercier
  • Émilie Saint-Laurent
  • Christophe Vézina
  • Eleyine Zarour

Résidents III

  • Anass Benomar
  • Ke Chen
  • Aly-Thiéman Diakité
  • Alexandre Jodoin
  • Philippe Kramer
  • Samuel Mihalcioiu
  • Karim Saydy
  • Dang-Long Truong
  • Catherine Wang

Résidents IV

  • Emre Aslan
  • Reda El Anbri
  • Thierry Fecteau
  • Tarik Hadbi
  • Sabrina Harmouch
  • Simon Nepveu
  • Inas Slim
  • Ana Stoica
  • Milanne Trottier
  • Phuc Dat Truong

Résidents V

  • Philippe Acar
  • Cédric Doucet
  • Marie Duquet-Armand
  • Oussama Hallouch
  • Eugen Lungu
  • Nassim-Albert Merrachi
  • Anne Préville-Gendreau
  • William Tanguay

Des programmes de fellowship (moniteurs cliniques) dans différentes surspécialités sont aussi disponibles au sein de notre université. L’organisation des stages et du travail est faite pour qu’il y ait une complémentarité et une entraide entre les résidents et les fellows.

Les fellowships disponibles sont les suivants : imagerie cardiothoracique, imagerie musculosquelettique, imagerie du sein, radiologie pédiatrique, radiologie d’intervention, imagerie abdominale et pelvienne et neuroradiologie diagnostique et interventionnelle.

Comités de radiologie

Comité pédagogique

  • Isabelle Trop, directrice du programme, CHUM – section sein
  • Danielle Gilbert, directrice adjointe, Hôpital Sacré-Coeur de Montréal – section neuro
  • Anne Chin, CHUM – section cardiothorax
  • Amélie Damphousse, CHU Sainte-Justine – radiopédiatrie
  • Marie-Claude Chevrier, Hôpital Sacré-Coeur de Montréal – sections sein et abdopelvis
  • Maude Labelle, CHUM – section sein
  • Marie-France Giroux, CHUM – section angio-intervention
  • Patrick-Olivier Décarie, Hôpital Maisonneuve-Rosemont – section abdomen
  • Donato Terrone, Institut de cardiologie de Montréal – section cardiaque
  • Véronique Freire, CHUM – section MSK
  • Kim-Nhien Vu, CHUM – section abdomen
  • Julie Lafrance, Hôpital Maisonneuve-Rosemont – section abdo/échographie
  • Carl Chartrand-Lefebvre, directeur universitaire, CHUM

Représentants des résidents

  • Philippe Acar, R5, représentant des R5
  • Inas Slim, R4 * Chef des résident 2021-22
  • Ana Stoica, R4, représentante de la garde
  • Ke Chen, R3 * Représentant R3
  • Pierre Loup Mercier, R2, représentant des R2
  • Janic Ducharme, R1, représentante des R1

Les membres du comité pédagogique veillent au bon déroulement et à l’actualisation constante du programme de résidence. Chaque section et chaque milieu de formation y est représenté. Y siègent aussi des représentants des résidents, élus par leurs pairs.

Comité d’évaluation

  • Amélie Damphousse, présidente
  • Isabelle Trop, directrice de programme
  • Laurence Péloquin
  • Véronique Freire
  • Stéphane Breault
  • Andrée-Anne Pistono

Représentant des résidents

  • Thierry Fecteau, R4

Les membres du comité d’évaluation sont en charge du suivi des évaluations des résidents et d’élaborer des programmes d’aide si nécessaire.

Comité d’admission

  • Laurence Péloquin, présidente (CHUM)
  • Marianne Lepage-Saucier (hors réseau)
  • Isabelle Trop (CHUM)(abstention pour CARMS 2022)
  • Marie-Claude Chevrier (HSC)
  • Jean-Nicolas Racicot (CHU Ste-Justine)
  • Chantal Bélanger (HMR)

Représentant des résidents

  • Inas slim
  • À venir

Représentant campus Trois-Rivières

  • Sylvain Caron

Patient partenaire

  • à venir

Les membres du comité d’admission sont en charge de la sélection des candidats à l’entrée en résidence.

Enseignement par simulation

Le comité de simulation est présidé par Dre Maude Labelle, assistée des Dres Julie Déry, Jessica Murphy-Lavallée, Danielle Gilbert, Mona El Khoury et Stéphane Breault, ainsi que de l’anesthésiste Dr Issam Tanoubi et des urgentologues Dr David Fortier et Dr Jean-Pierre Laurens.

Le comité de simulation élabore et met en application un programme d’activités pédagogiques basées sur la simulation, à l’intention des résidents du Département de radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire de l’Université de Montréal. Les activités sont définies pour répondre à des besoins identifiés dans les sphères des gestes techniques, des connaissances et des compétences CanMeds.

Le programme repose sur une structure matricielle où des activités d’enseignement sont présentées aux cohortes d’étudiants selon le niveau de résidence, alors que d’autres activités s’adressent à l’ensemble des résidents. Depuis son instauration en 2012, le comité de simulation a développé et propose des activités maintenant à chacune des cinq cohortes de résidents du programme de radiologie. D’autres ateliers sont en préparation.

Ateliers de simulation proposés :

R1 :

  • ECOS formatif du programme des Fondements chirurgicaux
  • atelier d’échographie abdominale, atelier de Doppler veineux

R2 :

  • asepsie et techniques micro-invasives échoguidées
  • Module de simulation d’urgence « Emergency Radiology Online Simulator »

R3 : la sédation sécuritaire

R4 : annonce de la mauvaise nouvelle

R5 :

  • BCLS et urgences radiologiques (ARLS-like)
  • dépistage mammographique

Implications additionnelles

  • Philippe Kramer, R3 * Représentant RSNA + CAR
  • Julien Bejjani, R2 * Représentant CAR