Après le Dr Houda Bahig en radio-oncologie, le Dr Eugen Lungu résident R1 en radiologie, joint le Programme des Chercheurs Cliniciens (PCC) du Collège Royal et Université de Montréal. Le projet de doctorat est supervisé par Dre Nathalie Bureau.

10 mai 2017

Le projet de doctorat porte sur Le traitement et la caractérisation tissulaire par imagerie ultrasonore de l’épicondylose latérale chronique du coude.

 Superviseur : Dr Nathalie J Bureau,

Co-superviseurs : Drs Guy Cloutier, François Desmeules, Gilles Soulez

 L’objectif principal est d’évaluer l’efficacité de la fenestration écho-guidée dans le traitement de l’épicondylose latérale du coude. L’objectif secondaire est d’évaluer l’utilité de l’ultrasonographie quantitative et de l’élastographie ultrasonore dans le diagnostic et le pronostic des tendinopathies. Ces objectifs seront réalisés dans le contexte de différentes études :

  • Essai clinique randomisé de phase II comparant l’efficacité de la fenestration écho-guidée à la mini-chirurgie ouverte dans le traitement de l’épicondylose latérale chonique du coude.
  • Étude de la valeur pronostique de paramètres ultrasonographiques de la réponse au traitement à moyen et à long terme dans le cadre de cet ECR.
  • Étude des bases histo-pathologiques des paramètres quantitatifs ultrasonographiques et élastographiques chez un modèle animal de tendinopathie.

Contexte : Les tendinopathies sont des désordres musculosquelettiques prévalents et débilitants, dont l’impact socio-économique est important et ne cesse de croître avec le vieillissement de la population. Il n’existe pas de lignes directrices claires quant à la prise en charge des patients souffrant de tendinopathie. Il est maintenant reconnu que les injections de corticostéroïdes sont inefficaces à moyen et à long terme dans le traitement de l’épicondylose latérale, qui touche le tendon commun des extenseurs au coude, mais elles demeurent encore couramment utilisées devant l’absence d’un autre traitement conservateur. La fenestration écho-guidée est une procédure minimalement invasive qui a démontré des résultats prometteurs dans le traitement des tendinopathies mais les évidences scientifiques probantes demeurent limitées. Les mécanismes de guérison des tendons sont encore méconnus et ceci est en partie causé par l’absence de marqueurs à l’imagerie qui permettent de caractériser les lésions, d’établir un pronostic et de suivre la guérison. L’intérêt de l’ultrasonographie quantitative et de l’élastographie ultrasonore a été démontré dans l’investigation de lésions du foie, du sein et de la thyroïde mais ces nouvelles techniques d’imagerie ont été très peu étudiées dans le cadre des tendinopathies. Il s’agit d’un premier ECR comparant l’efficacité de la fenestration à un traitement chirurgical reconnu pour le traitement de l’épicondylose du coude et parmi les premières études évaluant l’utilité de la caractérisation tissulaire par imagerie ultrasonore dans la prise en charge de cette pathologie.