Comité de nomination-promotion

Mandat

Les membres du comité de nomination-promotion sont responsables du suivi de la carrière académique des professeurs et de la préparation des demandes de promotion ainsi que des demandes de recrutement des nouveaux candidats

Le but du comité est d’abord de présenter des dossiers solides et structurés qui ne seront pas rejetés par les instances supérieures, quitte à attendre que les dossiers soient plus complets et les représenter ultérieurement.

Les critères de promotion sont déterminés par le conseil de la Faculté de médecine.

Membres :

  • Andrée Grignon, présidente
  • Françoise Rypens, radiologie, CHUSJ
  • Andrée-Anne Pistono, radiologie, HMR
  • Carl Chartrand-Lefebvre, radiologie, CHUM
  • François Harel, médecine nucléaire, ICM
  • Jean-Paul Bahary, radio-oncologie, CHUM

Documents à destination des professeurs :

Quelques conseils :

  • Le nouveau professeur qui entre dans son centre hospitalier doit être informé par son chef hospitalier de la pondération et des points accordés en relation avec les secteurs obligatoires, à savoir : enseignement, recherche, contribution et rayonnement. Exemple : aura-t-il un profil plus enseignement ou plus recherche? Il doit l’établir dès le départ.
  • Le nouveau professeur qui commence en enseignement doit rapidement s’inscrire à des cours de base de pédagogie tandis que le candidat avec un profil recherche doit compléter au moins une maîtrise en recherche clinique ou fondamentale.
  • Les candidats doivent prioriser les cours siglés, les APP, les encadrements d’étudiants pour travail de recherche ou d’étudiants de maîtrise, les comités universitaires et les articles dans des revues reconnues.
  • La recherche et les modèles de simulation sont très bien vus.
  • Il est important d’avoir des évaluations d’étudiants si le profil de l’individu est Enseignement.
  • Un bon candidat doit être international et doit présenter en dehors de son pays.
  • Plus on avance en titre, plus le dossier doit être équilibré. Par exemple, on fait surtout de l’enseignement, mais il faut aussi écrire des articles ou présenter des conférences sur le sujet. On ne peut pas être fort seulement dans un secteur.
  • Quand on demande une promotion, il faut voir dans le dossier une progression dans les activités académiques des dernières années sinon le dossier risque de ne pas passer.
  • La lettre de votre chef hospitalier et universitaire est importante, il faut ressentir en la lisant que vous êtes extraordinaire et que la nomination ou la promotion vous la méritez.
  • Enfin, dites-vous que vous êtes comparés à vos confrères; spécialistes et pharmaciens, et que la seule récompense qui reste en milieu universitaire est justement le titre et la promotion. Nous sommes conscients que les moyens, le temps et les lourdes tâches cliniques du quotidien peuvent être des freins, mais on se doit malgré tout de continuer et de s’impliquer pour que notre université reste prestigieuse et concurrentielle.
×